top of page

NOSSOS PARCEIROS

image (10).png
image (11).png

Véronique Lerebours

Fata Morgana, le mot fait déjà rêver… la fée Morgane… des mirages multiples…. La destination, un immense fjord du Groenland… Un beau projet, cette expédition au Groenland sur un voilier de 14 m. Il sent bon l’aventure humaine à vocation de découvertes et de partage de connaissances. Aventure humaine pour l’équipage par l’expérience de la vie à bord sur Alcyon, ce « petit » voilier conçu par Jacques Landron pour naviguer dans la simplicité et la sobriété, en lien direct avec les éléments, selon l’éthique de Bernard Moitessier. Voilier qui a déjà au sein de Participe Futur réalisé un telle expédition vers le Spitzberg. Aventure humaine en tant que maillon d’une chaîne de recueil d’informations en lien avec des scientifiques sur l’état de notre planète dans un souci de découvertes et de préservation. Enfin aventure humaine dans la transmission auprès d’un jeune public des écoles. Il y a du rêve, du vent, un challenge, une adaptation nécessaire, du partage, une démarche de colibri… la recette semble parfaite. Bon vent à Fata Morgana, bravo pour le prix de la Fondation de la Mer ! Une expédition que je vais suivre avec intérêt, Véronique Lerebours compagne de Bernard Moitessier « Bernard Moitessier au fil des rencontres » https://bernardmoitessier.com

corinne Morel Darleux portrait.png

Corinne Morel Darleux, autrice​​

Huit mois en mer, de Marseille jusqu’au plus grand fjord du monde, au Groenland… Que d’élan contenu dans cette seule phrase ! Sentez-vous la puissance de soulèvement de ces quelques mots, le cœur qui se gonfle et tempête, les poumons qui s’emballent d’air frais, la sensation grisante du vent, des poings serrés sur les cordes, le regard rincé et les lèvres salées ? Je défie quiconque de rester insensible à cette évocation, et c’est pour moi déjà une raison en soi de soutenir l’expédition. Il n’y a pas tant de belles épopées modernes aujourd’hui, pour nous permettre encore de nous évader et nous emporter dans un tel tourbillon, même par substitution. Or qui n’a jamais rêvé de larguer les amarres et de goûter au tumulte des lames iodées en laissant loin derrière le fracas de nos sociétés étouffées de mercantilisme et de toxicité ? De préférer la conversation des mouettes au petit oiseau bleu des réseaux saturés, de mettre un coup de canif dans la toile des conventions, de faire un pas-de-côté, hors des parcours contraints et réglés... Huit mois en mer, c’est la formidable aventure qui attend l’équipe de Fata Morgana. L’expédition scientifique s’est donné pour mission d’approfondir notre connaissance des milieux marins, des biotopes océaniques, des cétacés et de tout ce qui les menace dans nos activités, de les faire connaître dans toute leur beauté. Et, parce qu’on ne défend bien que ce qu’on a appris à aimer, d’ainsi mieux les protéger. Elle partira en mars 2023 à bord de l’Alcyon, un voilier conçu loin des affres de la course et de la modernité pour être en contact direct avec les éléments ; un ketch plein de légèreté, simple à manœuvrer, dans l’esprit de Bernard Moitessier. L’Alcyon s’élancera tout juste 54 ans après le geste, si fort qu’il résonne encore, du grand marin. Son refus de parvenir et sa dignité, celle de renoncer à la compétition qui oppose et piétine, aux victoires insensées et aux honneurs empoisonnés. Après huit mois en mer, après avoir franchi les trois caps légendaires de Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn, Bernard Moitessier aurait pu gagner. Mais après des jours de conflits intérieurs sur le cap à tracer, il expédiera depuis son voilier, à l’aide d’un lance-pierre, ce message sur la passerelle d’un pétrolier : « Je continue sans escale vers les îles du Pacifique parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme. » Nous ne sauverons pas le monde, du moins pas dans son entièreté et je ne sais pas ce qu’il en est de nos âmes, mais nous pouvons encore sauver notre dignité, cette marge humaine que défendait Romain Gary. Dans un quotidien dont il est souvent difficile de s’extraire, dans un flot d’absurdités qui laisse peu de place à l’émerveillement, la simple existence de cette expédition nous permettra de continuer à rêver, le sourire aux lèvres, et d’agir dans un élan renouvelé. Fata Morgana, c'est le nom que les anciens ont donné au phénomène de mirage qui s observe en mer dans les latitudes arctiques et antarctiques. Un mirage qui doit s’entendre ici non comme une illusion qu’il faudrait alimenter mais comme l’utopie que permettent de tisser de nouveaux horizons et comme une éthique, celle du savoir partagé, de la simplicité et de l’action.

webAFFICHE-les-aventuriers-de-la-mer-2022-7édition.jpg
311588341_164713572841399_1690122622047737902_n.jpg

Festival des aventuriers de la mer

L’auditorium de la Cité de la Voile Éric Tabarly était animé hier à l’occasion du prix des initiatives maritimes #7 ! 10 projets innovants, inscrits dans le développement durable étaient en compétition pour séduire le jury, sous la pression infaillible de Paul Émile Victor de la Cie Orange Givrée… Et les gagnants sont ... 🥁 Roulements de tambour 🥁 Catégorie expéditions : 🏆 Fata Morgana 2023 reçoit le prix de la Fondation de la Mer (5000€) pour son engagement dans la conservation marine à travers la recherche, l'éducation et la sensibilisation, à bord d’un voilier en toute sobriété. 🏆 @overtheswell reçoit le prix de Chasse-Marée, la revue (un publi-communiqué d’une valeur de 2500€ dans le n° de décembre) pour ses missions océanographiques organisées pour la protection des océans, du requin baleine notamment. S’émerveiller, s’instruire et agir pour l’océan. Catégorie associations : 🏆 @lesmainsdanslesable reçoivent le prix Région Bretagne (5000€) pour leurs actions citoyennes en faveur du littoral, à travers des nettoyages de plages et des ateliers de sensibilisation à la réduction des déchets. Sensibiliser, informer, proposer. 🏆 Lez’arts des cales reçoit le prix Explore pour un accompagnement sur leur montage de projet qui a pour objectif d’intégrer la transition écologique dans la création artistique et décarboner le monde du spectacle Catégorie entreprises : 🏆 Alternav reçoit le prix de la Région Bretagne(5000€) pour son objectif de ramener la godille au coeur des activités nautiques avec la construction de la godille du futur 🏆 Caboteur des îles reçoit le prix AudéLor pour du conseil et de l’accompagnement de projet & le prix Crédit Maritime Grand Ouest (1000€) pour son projet de mini-cabotage à la voile en Bretagne, en baie de Quiberon. Un projet qui fait un lien patrimonial, économique et social ! Félicitations également aux autres participants : @expeditionbleue , VSF - Voiles Sans Frontières, The Boat Project, Port Isl'hand pour leurs beaux projets ! Le choix a été dur pour le jury...

Logo-FDM-PNG-TRANSPARENCE.png
Alcyon-sous-voiles.webp

Fondation de la Mer

L’expédition « Fata Morgana » a été le grand vainqueur du Prix Fondation de la Mer 2022 décerné à l’occasion de la 7ème édition du Festival « Les Aventuriers de la Mer » qui s’est déroulé à Lorient vendredi 14 octobre. Le Festival « Les Aventuriers de la Mer » a eu lieu du 12 au 16 octobre à Lorient pour mettre à l’honneur des hommes et des femmes qui cherchent des solutions innovantes face aux défis climatiques et sociétaux. Au programme : rencontres, expositions, projections, visites de bateaux et spectacles pour découvrir et rencontrer ces aventuriers et aventurières de la mer. Le festival récompense également des projets maritimes innovants, qui participent à la protection de l’Océan. Le projet « Fata Morgana » récompensé par la Fondation de la Mer Le projet consiste en une expédition de 8 mois à travers l’Atlantique Nord, de la France au Groenland. Durant tout l’été, l’équipage s’est fixé comme objectif d’explorer l’est du Groenland jusqu’au Scoresby Sund, le plus grand fjord du monde. L’expédition est portée par l’association « Participe Futur » qui mène depuis 2004 des campagnes de recherche et de sensibilisation au milieu marin à bord du voilier Alcyon. Alcyon, le voilier-laboratoire La mission Groenland « Fata Morgana » est menée sur le voilier Alcyon, qui a été pensé et construit selon l’éthique de navigation défendue par Bernard Moitessier (contact direct du marin avec les éléments et simplicité des manœuvres), rien de tel pour forger un équipage et ressentir la puissance et la richesse de l’Océan. Depuis sa construction en 1982, il navigue pour la protection de la biodiversité marine en prenant à son bord des centaines d’équipiers, du naturaliste amateur à l’expert scientifique. Une aventure humaine et scientifique à la voile Tout au long du trajet de Marseille jusqu’au Groenland, le voilier Alcyon est mis à la disposition des scientifiques afin de collecter des données aussi bien sur le plancton, les microplastiques, que sur les oiseaux et les mammifères marins. Lors des escales, l’équipage va à la rencontre des associations, laboratoires et organismes qui travaillent pour la préservation du milieu marin. En plus de l’expédition, un réseau d’écoles marraines sera mis en place. L’équipe ira à la rencontre des élèves lors des escales, mais aussi virtuellement grâce à un site dédié afin de leur faire découvrir le merveilleux monde marin, mais aussi sa fragilité. La sensibilisation aux conséquences du changement climatique sera au cœur de l’expédition. Le prix de la Fondation de la Mer de 5 000 €, reçu dans le cadre des « Aventuriers de la Mer », permettra à l’association « Participe Futur » de poursuivre son travail en Arctique et accentuer ses campagnes de sensibilisation à terre vers le grand public et les collectivités.

bottom of page